J'ai lu jusqu'à la page 230

Eléa a continué a raconter son histoire, en mentionnant que sa clé sert aussi a plusieurs choses: elle sert de "banque" car en fait, ils payent les citoyens cher et également, donc il n'y a ni riche, ni pauvre (ce qui est un avantage par rapport à aujourd'hui), la bague sert aussi a ne pas faire d'enfant, si on la porte pendant qu'on fait des choses... cela empêche la fécondation, donc si on veut un bébé, il faut l'enlever. Eléa parle beaucoup d'elle et de sa vie passée avec Païkan (sachez que je n'en parle pas beaucoup car ce n'est pas très important, mais tous les entretiens avec Eléa et le récit de son passé sont filmés et diffusés à la télévision), Eléa raconte aussi sa désignation avec Païkan, car ils sont amants. Elle raconte aussi le début du conflit entre Gondawa et Enisoraï, qui a débuté à cause d'une dispute pour la propriété de la lune ! Ce qui prouve qu'ils étaient bien avancés par rapport à nous.

Ce chapitre était très ennuyeux mais nous dit beaucoup de choses sur le passé d'Eléa.

J'éspère être moins déçu du prochain chapitre.